Bruno Marion

Votre Expert Business

Excellent ! L'expert était très bon enseignant et motivant. Il explique en utilisant le temps juste avec concept et exemples claires. Il est très bon orateur et le cours est très interessant et amène. C'est un excellent introduction au sujet de l'agilité
1 cours en ligne
4.1/5 (75 votes)
409 élèves
Bruno Marion

Quelques mots sur Bruno Marion

Bruno Marion est futuriste, spécialiste des grandes tendances internationales et de l’innovation.Surnommé le Moine Futuriste, Bruno voyage dans le monde entier depuis trente ans à la rencontre de PDG de grandes ou petites entreprises, de millionnaires, de gens en situation de grande pauvreté, de leaders religieux, de gourus en Inde et de gurus de la Silicon Valley, d’artistes, de membres des forces spéciales, de détenus en prison, d’activistes, de politiciens, d’entrepreneurs et de scientifiques. Il médite chaque jour et lit plus de cent livres par an sur les dernières innovations scientifiques, technologiques, philosophiques et spirituelles.Depuis 30 ans, ils conseille les dirigeants de groupes tels que Airbus, AXA, Dior, Danone, Hermes, L’Oréal, Nestlé, Reuters, Richemont, SAP, Siemens, Total…

Cours en ligne proposés par Bruno Marion

Vos avis sur Bruno Marion et ses cours

4,1/5
sur 75 notes
Très bien ! il serait intéressant, sans tomber dans un exposé long et compliqué, d'expliquer les concepts comme l'effet papillon et la théorie du chaos d'où vous tirez cette idée d'agilité à mettre en oeuvre. Après tout, on peut vous objecter que dans un monde mouvant et incertain, il est nécessaire de garder un socle auquel s'accrocher telle une planche pendant la tempête en attendant que la mer se calme. Cette difficulté voire impossibilité à garder le contrôle est liée à l'émergence et surtout l'accélération des technologies informatiques dans notre vie à en donner le tournis et qui s'insinue dans les moindres interstices. Qui aurait pu penser il y a seulement quelques années que nous aurions des poubelles connectées.(!) L'adaptation est nécessaire mais elle est coûteuse pour l'individu justement à cause de cette accélération permanente qui rend obsolète le lendemain ce qui était nouveauté prometteuse la veille. Nous assistons aujourd'hui à deux mouvements qui montrent le désir de revenir à plus de contrôle. L'un, c'est le "c'était mieux avant" avec le besoin de retour à des valeurs et des modes de vie plus simples donc plus maîtrisés, l'autre, c'est la volonté croissante de contrôle des Etats sur internet, les réseaux sociaux et les géants de la tech. La technologie restera un acquis mais rien ne prouve qu'elle continuera à prospérer sans entraves car elle a un coût social et environnemental considérable. Cette adaptation forcenée et surtout ultra rapide à laquelle sont contraints les individus existe depuis les années 80. L'injonction à s'adapter a été massive avec des coûts psychologiques importants (dévalorisation des compétences, de la personne, "obsolescence" des gens dont l'employabilité (néologisme significatif des temps) décline au fil des ans) et elle a peut-être atteint ses limites. Elle culpabilise l' individu. s'il n'y arrive pas, c'est parce qu'il n'a pas les bonnes pratiques ou ne fait pas assez d'efforts. Jusqu'à quel point les gens peuvent-ils s'adapter? L'industrie de la tech est bien consciente du problème puisque nous interagissons de plus en plus avec des robots et ils sont en passe de remplacer des travailleurs même dans des domaines comme le soin à la personne où les interactions sont pourtant fondamentales. Or cette adaptation à tout crin n'est pas une fatalité mais liée à des choix sociétaux (donc politiques) et il est probable que des régulations interviennent avec le retour à un contrôle plus linéaire. D'autre part, il est vrai que les crises, sont, globalement, des opportunités de remise en question mais pour de nombreux individus, elles sont des drames dans lesquels ils n'ont aucune responsabilité ni marge de manoeuvre. Ainsi, la crise des subprimes avec l'effondrement des fonds de pension a fait que des retraités américains ne percevaient plus aucun revenu. Enfin,la nécessité d'adaptation permanente ne nous laisse plus le temps ni l'énergie pour nous poser et réfléchir. Nous admettons les pensées toutes faites qui nous sont livrées dans les medias ou la pub, répétées jour après jour (la répétition est une des techniques de manipulation les plus efficaces) par exemple que par rapport au "monde d'avant", le monde de demain sera connecté et merveilleux comme s'il y avait nécessairement une rupture et non une continuité. Il n'en reste pas moins que vos propositions sont intéressantes.
Excellent ! Bien
Excellent ! Je comprends mieux à présent en quoi consiste l'agilité. Bonne progression, bonnes illustrations. Cela fait réfléchir et permet de savoir comment s'y prendre. Merci

Domaines d’expertise de Bruno Marion